Il est parfois courant que nous entendions parler de l’opéra dans les rues ou alors dans certains magazines. Mais la plupart de gens ne savent pas réellement de quoi il est question. Nous avons donc choisi de lever cette barrière en vous donnant une brève définition de ce type d’art musical. À partir de ce moment, vous serez donc capable de pouvoir parler de ce registre musical sans risque de vous tromper. Bonne lecture !

Qu’est-ce que l’opéra ?

On peut voir l’opéra comme un drame musical. Il peut arriver qu’on se serve seulement de mélodies ou alors qu’on y adjoigne quelques scènes en parole, selon le genre dans lequel on se trouve. En effet, il est impossible de parler d’un seul genre d’opéra, car il en existe pas moins de 15 aujourd’hui, puisque certains pays ont su développer un style particulier de cet art. C’est au 16e siècle que quelques artistes, intellectuels et musiciens ont donné naissance à cet art. Il a principalement vu le jour dans la ville de Florence.

L’opéra met en lumière une certaine nouveauté esthétique. Sa particularité est de faire valoir un chant provenant de personnages particuliers et d’un chœur. Les paroles utilisées sont clairement accessibles à tout le public cible. C’est une véritable harmonie de voix et d’accords. Il est tout de même important de signaler que depuis ses débuts, ce style de musique cible principalement la classe bourgeoise. C’est pour cela qu’un concert d’opéra est généralement très coûteux.

Avec le temps, différents genres ont donc vu le jour pour permettre à chaque culture de s’exprimer librement dans ce registre. L’opéra est radicalement opposé à la musique populaire, car c’est un style qui tient fermement à la rigueur et au sérieux. C’est principalement à partir du 19e siècle que les opéras nationaux vont prendre de l’ampleur. Voilà donc l’essentiel à connaître sur ce style de musique très noble et très apprécié dans le monde aujourd’hui.